1 mois avant le Tour de France : tout savoir sur le parcours !

FireShot Screen Capture #003 - 'TDF_2015_MAP_pdf' - netstorage_lequipe_fr_ASO_cyclisme_le-tour_2015_parcours_TDF_2015_MAP

Tour de France 2015

https://i0.wp.com/www.letour.fr/le-tour/2015/img/map_route.jpg

Un départ d’Utrecht aux Pays-Bas pour cette Grande Boucle 2015. Quelques jours en Hollande et en Belgique pour commence, puis arrivée en France avec les secteurs pavés du Nord. Puis, rien de vraiment sérieux jusqu’à la fin de la première semaine, dans le nord-ouest de la France. 3 jours dans les Pyrénées avec le Tourmalet, l’Aspin, le Plateau de Beille. Quelques étapes pour baroudeurs dans le Massif Central, puis les Alpes. Le samedi 25 juillet, l’apothéose avec la montée de l’Alpe d’Huez. Et enfin l’étape champagne dans l’ouest de Paris.

A noter, que le Tour commencera par un prologue dans les rues d’Utrecht de 14 km et un contre-la-montre par équipe le dimanche 12 juillet entre Vannes et Plumelec.

Téléchargez la carte détaillée : TDF_2015_MAP

Aujourd’hui, le site linternaute.com propose un dossier spécial sur les gains obtenus par les coureurs du Tour de France :

Classement général

Dotation attribuée aux dix premiers du classement général final du Tour de France 2015
1er 450 000 euros
2e 200 000 euros
3e 100 000 euros
4e 70 000 euros
5e 50 000 euros
6e 23 000 euros
7e 11 500 euros
8e 7 600 euros
9e 4 500 euros
10e 3 8000 euros

A noter que la prime quotidienne versée au porteur du maillot jaune est de 350 euros. Au classement général final, les primes sont versées à tous les coureurs classés. A partir de la vingtième place, la somme allouée est inférieure à 1 000 euros.

Classement des étapes

Dotation attribuée aux dix premiers de chaque étape du Tour de France 2015
1er 8 000 euros
2e 4 000 euros
3e 2 000 euros
4e 1 200 euros
5e 830 euros
6e 780 euros
7e 730 euros
8e 670 euros
9e 650 euros
10e 600 euros

Les primes sont versées aux vingt premiers de chaque étape, le vingtième touchant la somme de 200 euros.

Classement du maillot à pois (meilleur grimpeur)

Le vainqueur final de ce classement remporte la somme de 25 000 euros.

Classement du maillot vert (meilleur sprinteur)

Le vainqueur final de ce classement remporte la somme de 25 000 euros.

Classement du maillot blanc (meilleur jeune)

Le vainqueur final de ce classement remporte la somme de 20 000 euros.

Classement par équipes

L’équipe qui finit en tête de ce classement à la fin du Tour touche 50 000 euros.

Classement de la combativité

Le vainqueur final de ce classement remporte la somme de 20 000 euros.

Prix Henri-Desgrange et Souvenir Jacques Goddet

La somme de 5 000 euros est versée pour chacun de ces deux prix. (respectivement à ceux qui ont franchi le Col du Galibier et le Col du Tourmalet en première position)

Le parcours du Tour 2015 en 3D :

http://www.wat.tv/embedframe/706554chuPP3r11872793

TOP 14 – Le Stade Français opposé à Clermont en finale

Le Stade Français accède à la finale du TOP 14 !

Et oui ! Les Parisiens, qui avaient échoué l’an dernier en ratant la qualification pour les barrages à la dernière journée. Cependant, cette saison est davantage aboutie avec une 4e place et donc un barrage à domicile. Ce barrage avait été remporté très facilement par les Stadistes face à leurs voisins du Racing Métro 92 (38-15).

La demi-finale opposait donc le vainqueur de la phase régulière et champion de France en titre au Stade Français. Cette belle opposition avait en plus lieu dans le nouveau stade flambant neuf de Bordeaux, d’une capacité de 42 000 places.

Les Toulonnais ont la chance de marquer un premier essai après seulement 4 minutes de jeu par l’intermédiaire de Mitchell. On notera le télescopage entre Camara et Danty qui profite à l’ailier varois.

Après une pénalité réussie dans chaque camp, marquée par Halfpenny pour Toulon et par Steyn pour Paris, les Parisiens montrent qu’ils sont dans leur match et marquent un essai signé Lakafia, précédé par la chistera de Sergio Parisse. Tout en finesse !

1 minute avant la mi-temps, les Toulonnais cafouillent au sol et laissent filer le ballon au sol ; Antoine Burban jaillit et file marquer entre les poteaux. Les Parisiens mènent 20 à 13 à la pause.

Les joueurs de Bernard Laporte reviennent à 16-20 grâce à une pénalité de l’arrière gallois Leigh Halfpenny. Ensuite, ces Toulonnais-là se font souvent penaliser par M. Raynal et Morne Steyn aggrave la marque à 16-26 par 2 pénalités, à la 58e et à la 71e minute. Une dernière pénalité est sifflée à la 80e minute, au lieu de dégager en touche, les Parisiens décident de la tenter (de toute façon, il y avait un écart de 10 points), Morne Steyn trouve le poteau gauche, le RCT cafouille dans l’en-but, Julien Arias récupère et aplatit, Steyn transforme. Cet essai, à la 80e+2, est bien évidemment anecdotique, mais cela prouve tout le renouveau du Stade Français depuis l’an dernier avec ces jeunes joueurs (Bonneval, Plisson, Burban…).

Les Toulonnais se font avoir et surprendre, pour leur jeu soporifique et pas spectaculaire de toute la saison. En témoigne, ce qui a été fait en finale de la Champions cup contre Clermont. Ils ne font qu’attendre pour bénéficier de pénalités que Halfpenny tente. Avant, c’était la même chose, sauf que c’était Wilkinson qui butait.

Voici donc la fiche du match :

Toulon 16-33 Stade Français Paris

Pour Toulon :

  • Essai : Mitchell (4e)
  • Transformation : Halfpenny (5e)
  • Pénalités : Halfpenny (12e, 33e, 47e)

Pour Paris :

  • Essais : Lakafia (24e), Burban (39e), Arias (80e)
  • Transformations : Steyn (24e, 39e, 80e)
  • Pénalités : Steyn (9e, 21e, 58e, 71e)

NOUVEAU STADE BORDEAUX (Bordeaux-Lac) – Environ 40 000 spectateurs – Arbitre : Mathieu RAYNAL

Résumé vidéo :


C’est une toute autre match le lendemain à Bordeaux. Un match bien moins spectaculaire que la veille, avec bon nombre d’erreurs techniques, d’approximations, d’en-avants, et ce des deux côtés ! Les Clermontois se sont finalement imposés d’une courte tête, grâce aux pieds de Parra et James, sans essai, au contraire du Stade Toulousain.

5 pénalités de et un drop pour Clermont contre un essai de Médard et 3 pénalités de McAlister pour les Stadistes.

Un match accroché, avec l’arbitre, M. Alexandre Ruiz, qui a davantage sifflé en faveur des Auvergnats. Cependant, si McAlister n’avait pas connu deux échecs, les Toulousains se seraient qualifiés pour la finale.

Cette défaite toulousaine marque, bien évidemment, la fin d’une ère au Stade, le départ de Guy Novès pour le XV de France. Ce dernier sera remplacé par l’actuel entraîneur d’Albi, Ugo Mola.

Ugo Mola

Voici la fiche de cette deuxième demi-finale :

ASM CLERMONT 18-14 STADE TOULOUSAIN

Pour Clermont :

  • Pénalités : Parra (5e, 17e, 32e, 51e) ; James (72e)
  • Drop : James (76e)

Pour le Stade Toulousain :

  • Essai : Médard (46e)
  • Pénalités : McAslister (11e, 36e, 64e)

NOUVEAU STADE BORDEAUX – environ 42 000 spectateurs – Arbitre : Alexandre RUIZ

Résumé vidéo :